Archive pour la catégorie 'Journal'

Ca sent la fin d’année

Bonjour à tous !

Déjà mi-Décembre. Le marché de Noël me sort par les yeux (mais c’est le plus beau ! donc le plus peuplé…), il fait mille fois trop froid, j’ai déjà commencé ma prise de poids des fêtes … Mais aussi, je pâtisse des bredeles*, j’ai fait de jolis cadeaux et ça sent bon les épices partout !

J’ai fait peu de cadeaux cette année, mais j’en ai fait des bien. Je pense surtout à la croisière que j’ai payée à mes parents, seule et sans aide, pour leur permettre d’avoir leurs premières vraies vacances sans soucis. J’en suis fière !

Et cette année, je m’offre un aller-retour à Paris pour un week end, le temps d’aller voir l’exposition sur Le Marquis de Sade (« le divin marquis » !) au Musée d’Orsay, de fureter en libraire d’occasion et de me rappeler à quel point je préfère la province tout le reste du temps ! :)

Tout serait parfait si ma crève voulait bien me laisser tranquille, déjà que pour une fois cette année je n’ai pas de partiels autour de Noël …

Mais tout serait mieux si je pouvais avoir ma famille à moi et mes amis à moi auprès de moi pour les fêtes.

Cela dit je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année :)

Vive la piou, vive la piou, vive la piou d’hiver … ~

(* les bredeles sont des gâteaux traditionnels de Noël en Alsace).

Publié dans:Ma petite vie |on 16 décembre, 2014 |Pas de commentaires »

Et le temps passe…

Bonjour à tous,

 

Mon dernier post en ligne datait de Juillet 2012 … C’est long ! Mais j’avoue avoir été trè occupée; très embêtée; très étourdie, tout à la fois.

J’avais annoncé mon entrée en Licence d’Administration Publique. Je l’ai eue, sans mention mais avec le sourire. Economie, droit, histoire, géographie, je suis revenue à des matières en français (l’Espagnol m’a légèrement traumatisée), et cela fait du BIEN !
Sans être très bonne, je me débrouille plutôt pas mal puisque … he oui, j’ai enchaîné sur un M1 Administration Publique ! Que j’ai aussi eu !Avec mention !  Haha ! Toujours de l’économie, du droit, et cette fois-ci, une spécialisation en social. Sans être une « pure révélation », je dois avouer que j’ai pris goût à ces matières et à ces problématiques qui somme toute nous concernent tous, à un moment ou à un autre.
J’ai donc deux licences et une maîtrise. Pour un petit oiseau angoissé, c’est déjà pas mal !

Cette année je suis en M2 Management des Organismes Sociaux. C’est intéressant, mais ce qui l’est plus encore, c’est que j’ai un stage de fin d’études. L’occasion, j’espère, de faire mes premiers pas dans des domaines qui m’intéresseraient … c’est-à-dire la lutte contre l’exclusion sociale, la pauvreté, la famille. Ma recherche de stage a commencé mais est peu fructueuse: c’est la crise mes amis, alors des stagiaires rémunérés… (j’y peux rien, c’est mon cursus qui veut ça!)

Ma santé est toujours aussi bancale; je suis revenue à un 73 kilos depuis un an, mais avant, je suis montée jusqu’à 80 kg ! Comme quoi, quand le corps dysfonctionne, il est difficile de lutter contre … J’ai changé de lunettes il y a dix-huit mois, mais rebelote, j’ai encore perdu de l’acuité visuelle (je suis à 4/10 et 2/10, génial non ?), et mes dents sont maintenues saines (mais pas les sous pour faire des couronnes snif snif).

Je travaille en tant qu’inventoriste, par missions, depuis plus d’un an. Ca paye peu et mal, mais ça paye, et au moins, je peux le faire avec mes horaires (je finis souvent à 20h).
Je suis toujours avec mon chéri. On vit toujours au même endroit. Nous sommes des écureuils geeks; bientôt il faudra déménager.

Voilà pour ma vie, une sorte de résumé; je reprendrais la publication je pense !

Je vous souhaite un bon moment,

Piou ~

Publié dans:Ma petite vie |on 7 novembre, 2014 |Pas de commentaires »

Et si j’allais bien ?

Me revoici pour aujourd’hui … pour un article spécial santé.

Un où je ne vous cacherais rien, pour ne pas avoir à en reparler avant longtemps !

Alors … Petit topo de la santé d’un p’tit oiseau !

1) Problèmes de dos
Consécutifs à un mauvais effort en EPS en 2007 … oui ça date… trois vertèbres en D bougent toute seules. C’est un Déplacement Intervertébral anciennement classé Mineur, mais le Mineur a disparu cette année.
Apparemment C’est activement relié aux muscles de mes omoplates. Et c’est réagi par le stress inconscient (mon entourage, des soucis non réglés) qui se répercutent dedans comme par magie. Alors parfois je me bloque juste une partie du dos et j’ai l’air collet-monté pendant deux heures, et parfois je me bloque toute la cage thoracique, je ne respire quasiment plus et bouge encore moins.
Les antidouleurs sont de mise, et l’anti-stress aussi… haha … je suis une angoissée des études. Mais bon en ce moment, je n’ai plus très mal, juste de façon très ciblée.

2) Problèmes de dents
Quand j’étais petite j’avais juste des caries. Et ensuite j’ai appris que la cortisone prise pendant la grossesse de ma mère avait finalement eu un joli petit impact sur ma vie: les cheveux (j’en perds pas mal chaque jour, mais pas de quoi en faire un drame ou une perruque) et surtout, les dents. Après avoir surmonté ma pudeur, j’ai demandé à mon frère et ma mère quels étaient, s’ils en avaient, leurs problèmes de dents. Eh bah en fait on a tous les même choses aux mêmes dents. Youpi…
Donc après un forcing dentaire j’en ai fait enlever trois, et j’ai deux couronnes définitives à faire placer (du 700euros de bonheur … ._.) et traité mes dents vicieusement cariées (car je n’ai pas les dents droites, du tout, je les ai héritées de ma mère… et non, je n’ai pas eu d’appareil: c’était ça ou les lunettes, on a préféré m’acheter des lunettes pour me permettre de voir que de faire un appareil pour une meilleure esthétique. Les dents après tout, ça ne devrait servir qu’à manger…) et la place dégagée par les dents que j’ai enlevées permettra normalement à mes dents de sagesse de pousser convenablement, enfin j’espère.
En gros j’ai plus mal au dents maintenant. Et après des années à ne pas se plaindre, ça fait un bien fou !!

3) Problèmes de tête
Je suis migraineuse. Parfois c’est la grosse crise où je dois m’allonger dans une pièce silencieuse et dans le noir complet. Parfois j’ai mal aux oreilles pendant quelques secondes en même temps. Parfois je ne tolère pas la lumière. Et parfois j’ai juste mal.
Depuis le plus loin que je me souvienne clairement (mes 9 ans…) j’ai toujours eu mal à la tête avec beaucoup de violence et surtout, souvent. Peu importe ma correction oculaire et peu importent mes dents, j’ai toujours aussi mal.
Mais je gère hein …

4) Problèmes de thyroïde
Ah la p’tite dernière … Bien installée celle là, elle rejaillit en ces temps de grosse chaleur. Je me sens moite, fiévreuse, agressive. Je change d’humeur comme le vent et je deviens archi nostalgique. Je suis fatiguée, j’ai trop chaud, je me concentre difficilement.
Pourtant je suis sous Levothyrox75 tous les matins mais visiblement si ça m’a stabilisée, eh bah ce n’est pas assez.
Heureusement que j’ai un chéri attentif et qui à la longue me connait pour savoir quand c’est la thyroïde qui parle ou pas.
Radios faites, elle est petite mais reste dans la norme. Rien dans le sang pour une auto-immune. La prochaine fois que je vois le médecin, je lui demanderais de me réorienter vers un endocrinologue dans cadre du parcours de soins coordonnés. Avec un peu de chance, ce ne sera pas à vie, mais j’essaye de ne pas trop espérer pour rien !

5) Problèmes de poids
Oui c’est un problème. J’ai 21 ans, je fais 1m60 et actuellement 72,5kg. Anormal. Je prends entre 500g et 2kg par mois depuis que je suis diagnostiquée pour la thyroïde et un peu avant, et même si ça s’est bien calmé maintenant, ça continue lentement mais sûrement.
Alors en plus d’avoir de la graisse qui se loge là où c’est le plus moche ( et nous savons qu’il s’agit du creux des aisselles, des poignées d’amour, des cuisses par exemple…) j’ai des vergetures qui apparaissent partout : le haut des cuisses, derrières les jambes sous de genou, les hanches, le ventre, la poitrine, et déjà doucement les aisselles. Mes articulations deviennent douloureuses. Et comme je ne suis pas sportive et ne le serais jamais, même bouger deux heures par jour (marcher, le ménage à fond…) ne peut rien pour moi à part me permettre de garder la forme (et amener mon coeur à la limite de l’hypertension)…
Pour le mois d’Août je me suis prévue 3 séances de piscine par semaine parce que la piscine c’est magique, j’ai toujours aimé nager (ok, en mer, mais je peux pas trop là) et que c’est bon pour le dos (!!) le poids (!!) les articulations (!!) et l’humeur, mais juste pour moi ça.

Bref, sinon quand on me demande, je dis que je vais bien ! =)

~Piou

Publié dans:Journal, Problemes |on 29 juillet, 2012 |Pas de commentaires »

Revenir parmi vous…

Bonjour à vous, même s’il n’y a pas grand monde.
En même temps, c’est pas comme si je faisais de la pub ou rien … j’écris parce que parfois, j’ai envie de dire des choses. J’apprécierais qu’on me laisse des messages mais bon, peut-être quand j’aurais réussi à intéresser mes hypothétiques lecteurs !

Je reviens, après de longues semaines. J’ai beaucoup à dire, et en définitive si peu à vous apprendre.
J’ai réussi ma licence d’Espagnol. C’est ma plus belle réussite scolaire, sur bien des points. Oh, je l’ai eu de justesse, mais vous savez quoi ? Je vais vous dire un secret: l’Espagnol, c’était ma LV2, et je n’aurais probablement jamais eu le niveau Master, tellement j’ai de lacunes dans les bases. Mais j’ai un Bac+3 officiel dans ma LV2 du collège. Et je trouve ça magnifique.
Je suis prise en Licence d’Administration à l’IPAG. Ça s’annonce difficile, blindé de cours, super encadré et … merveilleux. Je réfléchis déjà aux 3 concours que je compte présenter l’an prochain (oui, trois, pour me donner une chance de réussir, probablement deux concours de catégorie B et un de catégorie A… des idées?) et j’ai vraiment hâte même si certaines choses me sont totalement inconnues (économie, droit, finances…).

J’ai fini de travailler en Secrétariat des Examens (je sais enfin comment s’intitule mon poste temporaire!) au lycée Jean Rostand, et un peu au Rectorat sur la fin aussi . Et figurez-vous que j’ai adoré. J’avais enfin pris mes marques, je savais sur qui compter, mon avis était écouté et à mon niveau, j’avais des petites responsabilités. Je crois que je m’en suis bien sortie malgré quelques cafouillages inévitables et une petite crise de gros stress… mais j’en parlerais dans un autre article.

Alors là maintenant je suis en vacances. Enfin pas tout à fait. Disons que je profite encore un tout petit peu car j’ai décidé de placer le mois d’Août sous le signe de la préparation scolaire, de l’entretien de ma forme physique et de ma santé. Un beau programme en perspective n’est-ce pas?
Mais j’en parlerais aussi dans un autre article.

Alors je pense que je serais plus présente ces prochains temps, maintenant que je me suis bien lissé les plumes… qui d’ailleurs sont violettes (oups, VIOLINE pour les tatillons) maintenant, au grand dam de ma mère… mais ça m’va bien il paraît !
Et Ourson est toujours à mes côtés pour rendre chaque jour plus beau que le précédent !

A la prochaine mes oisillons !

~Piou

Publié dans:Journal, Ma petite vie |on 29 juillet, 2012 |Pas de commentaires »

Un job d’enfer (1)

 La surveillance d’examens

 

Si vous cherchez un petit boulot d’une ou deux semaines environ, à temps plein et assez bien payé, je vous recommande vivement de faire de la surveillance de concours.
Votre mission, si vous l’acceptez, est de veiller au bon déroulement des épreuves de concours. « veiller au bon déroulement » vaut autant pour surveiller toute tentative de fraude que pour distribuer sujets, brouillons et copies, ramasser la gomme tombée trop loin et accompagner l’étudiant aux toilettes. Pendant des heures.
Je sais ; dit comme ça, ce boulot n’a pas l’air passionnant. Rassurez-vous, il ne l’est pas. En général ce sont des blocs d’au moins quatre heures pendant lesquelles il ne se passe presque rien, et vous devez rester absolument attentifs (ce qui signifie sans sous-titre : pas de journal, de sudoku, de mots croisés, de bouquin, de trucs à faire) non seulement aux étudiants mais aussi à leurs interactions (inexistantes) et à leurs besoin (épisodiques).
Mis à part vers la dernière heure où ils se rendent compte qu’il leur manque une, deux, trois copies, et quand ils ont la vessie pleine (ou qu’ils craquent et pleurent aux toilettes / ou qu’ils ont une crise d’éternuements/toussotement à faire passer sans déranger les autres), on peut dire qu’en définitive, votre activité principale sera de parier entre vous et vous-même sur le nombre de tours de salle possibles en une minutes et compter les secondes.

ATTENTION cependant, ce job a beau être assez ennuyeux, vous êtes responsable des étudiants que vous surveillez. Une fraude ? A vous de la neutraliser et en faire le rapport. Une alarme incendie qui sonne ? A vous de voir si vous devez les faire rester (et si le feu était vraiment là ? au secours !!) ou sortir (et faire annuler une épreuve au niveau national). Un malaise ? A vous d’appeler en urgence l’infirmière, le médecin, prévenir le chef d’établissement e tutti quanti. Un pétage de plomb ? A vous de gérer les cris/larmes de manière à ne pas déranger les autres étudiants qui composent. Et ensuite, en pas vous tromper lors de la réception des copies, le classement, l’anonymement… car dès que votre signature est sur le procès verbal, c’est vous qui vous engagez ! !

Comment postuler : en général ce sont les Grandes Ecoles qui paient les surveillances (sauf ENS qui est nationale) donc il faut simplement se renseigner auprès des lycées qui vous entourent sur leur éventuel besoin de surveillants externes (comme ça ils ne jonglent pas avec des limitations pour les surveillants internes).

Quant à moi, j’ai surveillé le concours AGRO-VETO BCPST de cette année à Strasbourg, 40 heures environ pour 440 euros … :)
~Piou

Publié dans:Ma petite vie |on 29 mai, 2012 |Pas de commentaires »

Fatiguée, je suis si fatiguée…

Bonjour à tous !

Je sais, ça fait quelque jours que je n’avais rien posté mais je dois me rendre à l’évidence: je suis fatiguée.

Ca n’a l’air de rien, mais pour moi c’est déjà trop.

Je dors plus de huit heures par nuit, mais je me sens épuisée. Je met toute ma motivation dans ce que j’ai à faire d’important et le reste s’efface et me laisse vide de toute force. Je fais une sieste, je dors la nuit, je ne bois pas trop de café ni trop de thé, je mange assez équilibré et le plus souvent possible 3 fois par jour (même si j’avoue parfois oublier le petit déjeuner).

On m’a dit que ça allait de paire avec l’hypothyroidie. Soit. Mais me lever le matin devient vraiment une épreuve, et rester attentive à toute une journée de cours, un supplice. Même mes camarades l’ont vu. Même un prof d’ailleurs (alors qu’à la fac, ils sont pas super observateurs non plus).
J’sais plus quoi faire, et ça me déprime lentement mais sûrement.

Et y a pas que ça qui me déprime. J’ai encore pris deux kilos ce mois-ci. Comme tous les mois depuis … Juin ? Juillet? Peut-être avant, j’avais juste pas fait le rapprochement. J’ai atteint les 70kg pour 1m60, et pourtant j’ai repris le vélo le plus souvent, je marche au lieu de prendre le tram… et je suis fatiguée, tellement que j’en ai des vertiges quand je fais trop d’effort.
Il paraît que ça aussi, ça va de paire avec l’hypothyroidie.

Visiblement, le traitement ne fonctionne pas très bien.

 

Et j’ai partiels lundi prochain … Ô joie.

 

~Piou

Publié dans:Ma petite vie, Problemes |on 30 mars, 2012 |Pas de commentaires »

Même les Piou fêtent !

Coucou à tous !

 

Eh voilà, un petit passage … j’ai OFFICIELLEMENT 21 ans !! =) Depuis hier !
Alors théoriquement, 21 ans le 21 Mars, c’est une année de chance qui commence non ? héhé
Donc voilà, je suis crevée, j’avais des invités hier soir, mais je suis contente aussi car … eh bien, mon entretien de Mardi s’est plutôt bien passé et que j’en ai un lundi après-midi aussi !!

Bref tout va bien !

Allez, PIIII !

Publié dans:Journal, Ma petite vie |on 22 mars, 2012 |Pas de commentaires »

Voyajé voyajé !

Hey tous !

 

Non je ne vous ai pas oubliés aujourd’hui ! Mais ma journée a été tellement remplie que j’ai l’impression d ‘en avoir vécu trois !

Ce matin, j’ai passé un entretien, en vue d’un poste de vacataire secrétariat pou un  lycée (le même que l’an dernier). Je croise les doigts, parce que tout a l’air de s’être bien passé, et que vraiment, ça me ferait beaucoup de bien ! (du genre,  deux mois et demi à 1000 euros, quand on a que 300 euros de bourse pour vivre le reste du temps … !!).

 

Et puis l’après-midi avec Ourson on est allés à EGAST, un salon de gastronomie et d’équipement de cuisine, alimentation et des tas de trucs, qui brillaient, qui me paraissaient presque magiques aussi (mais le mieux, c’étaient les décorations en sucre en forme d’animaux MMMH) et qui m’ont mis plein de pitites nétwales dans les yeux !

 

Et l’après-midi on a été au cinéma voir deux films !
Les Infidèles qui ne m’a pas vraiment plu dans l’ensemble, même si certaines scènes étaient cocasses et la fin drôle dans son sur-jeu. Jean Dujardin est un acteur assez intéressant mais j’ai été choquée de voir que le film n’avait qu’un simple « Avertissement » alors qu’on les voit s’enfiler des nanas nues, boire, se battre… Enfin zut quoi, y avait des enfants accompagnés de leurs parents dans la salle, et ils ont vu ça!
Et ensuite 30° Couleur, un film métropolitano-martiniquais, que j’ai beaucoup apprécié. Même si les Martiniquais sont moins bien que les Guadeloupéens (joke!) mais des images de carnaval, d’apéro, de veillée, de kimboiseur, de rhum, de déboulé, de vaval, de vidé, de décolaj à 10h le matin …
Oh nostalgie ! Mon île m’a tellement manquée en sortant … Et tant de choses étaient représentées dans ce film pour m’y faire penser! Les pseudo-intellectuels, les békés, les insultes courantes, les routes mal entretenues, la flore … Flûte, la Guadeloupe me manque. Maman aussi … Raymond aussi … Way bondié Sénieuw Jézi Mari Josef é tou lè sain !

Mais Ourson est un amour, il cuisine ce soir !
LA VIE EST PLUS BELLE CHAQUE JOUR QUI PASSE ! :)

~Piou

Publié dans:Cinema, Ma petite vie |on 20 mars, 2012 |Pas de commentaires »

Si c’était si facile…

Coucou,

Je sais, je poste en pleine nuit … Mais c’est que quelque chose me turlupine.

J’ai dû faire mon DSE (Dossier Social Étudiant, c’est-à-dire formuler mes vœux d’inscription pour l’an prochain avec comme objectif d’avoir une année encore le bourse pour suivre mes études) et j’ai eu du mal.

J’ai fait 2 ans de prépa littéraire, je redouble ma troisième année de licence d’Espagnol sans savoir si j’aurais ou non cette fichue licence vu que ma santé a mis en morceaux ma motivation et mon assiduité, et pour que mon petit frère n’aie pas une bourse trop faible l’an prochain, il faut que je poursuive à la fac… Sauf que j’sais pas quoi faire moi.

Zut alors…

J’aimerais vivre entourée de livres et lire pour les autres, conseiller et aider. Mais j’sais pas comment faire en restant dans ce système. Je veux épargner à mon frère la galère d’une année sur la sellette financière (et on peut dire ce qu’on veut, c’est pas simple de trouver un job étudiant et passer l’année correctement, ça dépend des GENS, des FILIÈRES, des MOYENS…) et je m’y tiendrais, mais c’est dur de trouver quelque chose qui me plaise « par défaut ».

J’vais tenter l’IPAG pour faire une année de licence pro Administration Publique (toujours utile pour les concours) mais c’est sur dossier toussa toussa et j’ai bien peur de ne pas être prise… Alors j’ai aussi fait le vœu d’un 1ere année d’Administration Gestion Économie, mais ça me mènera pas à grand-chose.

Moi je voudrais pouvoir étudier ce qui me plaît mais je crois que je peux tirer un trait là-dessus. Simplement j’ai peur de me planter encore (entre la démotivation de faire un  truc que j’ai fini par haïr, la peur de l’échec et le souvenir cuisant de l’échec précédent, inutile de dire que je suis à quelques pas de ma limite…) et de décevoir ma mère qui veut le meilleur pour moi (et n’a jamais su me le dire avant cette année), et qui ne peut pas me prendre en charge. SI ma santé le permettait, je plaquerait tout pour bosser comme serveuse quelque part, ou à McDO, que sais-je, le temps de me ressourcer niveau « soif d’apprendre, soif d’études, soif d’avenir » mais je ne peux pas…

J’ai encore peur de me foirer…

Mon chéri bosse…

J’ai peur d’être encore un poids…

J’en peux plus, ce soir, j’en peux plus.

Publié dans:Journal, Problemes |on 19 mars, 2012 |Pas de commentaires »

Prise de bec

Parce que la vie de couple n’est pas toujours rose, parce que partager son nid peut être douloureux, ce nouveau billet est celui d’une prise de bec-prise de museau.

Mon Ourson, mon chéri, est barman. Voilà, c’est dit. De nuit. Il ne travaille que la nuit -généralement du 18h-3h du matin sans pause. Alors j’ai pris l’habitude de ne pas dormir avec lui la plus grande partie de mes nuits. J’ai pris l’habitude de me réveiller vers 4h quand il se glisse sous la couette pour un câlin ensommeillé mais amoureux. J’ai pris l’habitude d’aller en cours quand il dort, et parfois même de rentrer quand il dort encore. J’ai pris l’habitude de dégager mon Mardi – un de ses deux jours de congés, un peu mon Dimanche, et la Fac me le permet gracieusement d’elle-même.

Mais ce dont je n’ai pas pu prendre l’habitude, c’est de me réveiller, à 7h, le cœur battant, seule, et d’attendre une ou deux heures, son retour sans qu’il donne signe de vie. Sans savoir où il est, depuis qu’il est sorti du boulot.
Vous allez me dire que je devrais bien le savoir; pour sortir se changer les idées, à cette heure-là, il ne peut être que dans un autre bar, en boîte de nuit ou chez des amis. Oui eh bien quoi ? Moi j’aimerais savoir pourquoi il ne me prévient qu’une fois sur cinq, et souvent quand il est déjà tard, pour me dire « Ma Piou j’ai été boire un verre aux Trois Singes, puis avec Laura et Jo on a finalement été à la Salamandre et ils m’ont entraîné ensuite à l’Exil…mais je rentre là » (il est 9h30 du matin).

C’est pas que je ne veux pas que mon Ourson sorte. Je veux juste ne pas m’inquiéter pendant X temps parce que je ne sais PAS où il est. Et comme il est très distrait, on pourrait croire qu’il oublie même qu’il a un téléphone, dont il ne se souvient que quand le soleil est déjà bien haut dans le ciel.
Nous partageons notre nid depuis 6 mois maintenant … Et ça fit six mois que je pardonne, que je m’inquiète, qu’il me dit qu’il a « encore oublié, désolé »… Alors ce matin, quand il est rentré à 10h en me disant « Nan mais en fait, j’ai oublié de regarder mon téléphone, donc après avoir fermé le bar, on a été à la Salamandre au lieu des Trois Singes comme prévu et puis je suis allé chez Laura pour discuter et regarder des DVD, le volet était fermé, j’ai pas vu que le soleil était levé et tout » j’ai eu l’envie de lui asséner une claque, de l’insulter, de cracher mon inquiétude de tout naturellement, au lieu de cela, je me suis juste effondrée, en larme, sur mon fauteuil, en sous-vêtements.

Ça l’a déstabilisé. Ça lui a fait comprendre, enfin c’est ce qu’il dit, que je ne veux pas le fliquer, mais que je m’inquiète vraiment. (d’autant que par respect pour lui, je n’ai pas les numéro de la plupart de ses amis).

Mais moi, j’étais furieuse, j’étais déçue, j’avais mal à mon cœur de Piou. Vivre à deux demande des concessions, et j’ai l’impression d’être la seule à en faire, comme si ce que je trouve important ne lui importait pas. J’ai pleuré, pleuré. Il m’a prise contre lui, il a caressé mes cheveux, il a attendu que mes larmes faiblissent, on a parlé à mi-voix alors que rien d’autre ne couvrait nos paroles dans notre nid. Et j’ai passé la journée dehors, avec mon frère, pendant qu’il dormait comme un bienheureux. Je suis rentrée à temps pour le voir repartir travailler.

On a fait comme si la page était tournée. mais ce soir, j’ai le cœur qui vibre: à quelle heure rentrera-t-il ? Et que fera-t-il après le boulot?
Mon chéri est adorable. Un peu indifférent en surface à beaucoup de choses, mais il a été là pour moi à des moments où seule sa présence me faisait du bien. Il commence à bien me connaître, et je m’émerveille chaque jour de tous les petits gestes anodins mais amoureux qu’il a pour moi. Il fait même la cuisine et la moitié du ménage !
Mais parfois, j’ai l’impression de m’être attachée à un électron libre qui refuse tout lien … Parfois-souvent.

Et puis, de toute façon, ma journée n’aurait pas été bonne, même si elle a été pire que je ne l’escomptais.

C’est la Saint Patrick, mais je ne la vois pas en vert, je la vois en noir. Comme le Black Cat qui aurait eu 59 ans cette année, ce père qui s’est effacé de la Roue de la Vie il y a maintenant presque huit ans.

Mais buvez, tous, pendant que j’écris; et que tous les Patrick, Patrice, Patricia se fêtent dignement !

 

~~ Piou

Publié dans:Ma petite vie, Problemes |on 17 mars, 2012 |2 Commentaires »
123

De Madrid à Liège, me rejoi... |
lunafriday |
journal d'une folle |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Anti-femmes enceintes! La v...
| En quête d'Ailleurs
| UNE HISTOIRE